L’ALCYON

 

L’ALCYON

 

 
BULLETIN

de la Fondation pour le Progrès en Éducation

placée sous l'égide de

l'Institut de France
Académie des Sciences Morales et Politiques

N° 1 - Mai 2006

***

L'alcyon, l'oiseau mythique des Grecs, était pour eux porteur de bonne nouvelle. Ils étaient heureux quand ils le voyaient apparaître, sans doute parce qu'il annonçait le rivage. L'alcyon est un emblème approprié pour la Fondation, qui a toujours eu une approche positive des problèmes de l'éducation. Dans les manifestations qu'elle a organisées ou soutenues, elle a constamment préféré discuter des remèdes, afin de les promouvoir si possible, plutôt que relater les difficultés, qui sont bien connues.

Ce premier numéro du Bulletin présente la Fondation, ses buts, ses moyens ainsi que ses réalisations. Les unes sont passées, les autres commencent, sous deux formes : collecte d'expériences pouvant servir d'exemple (« Vade-mecum des Progrès »), propositions et réflexions d'avenir. Cette édition est envoyée à tous ceux qui ont travaillé avec nous dans le passé. Les suivantes seront adressées à ceux qui en exprimeront le désir. Les frais de fabrication et d'envoi seront pris en charge par la Fondation.

Pour la recevoir, ou envoyer une contribution, s'adresser à :

ACDI - 246 cours de l'Argonne - 33000 Bordeaux - Tél. : 05-57-59-15-24 - courriel : argonne246@wanadoo.fr

Le bulletin est doublé par un site Internet, dont l'adresse est : www.fondation-pour-le-procures-en-education,orq Celle de son directeur est.: benoit.jeunier@fondation-pour-le-progres-en-education.org

La participation de tous est la bienvenue.

S. Marandon, Présidente

***

Création de la Fondation

 

L'éducation au sens large est considérée depuis très longtemps comme un sujet important, voire capital. Mais à certains moments, il acquiert une acuité particulière. L'immédiat après-guerre a été l'un de ceux-là. On a compté sur l'éducation des jeunes pour éviter le retour de conflits fratricides et inciter à la tolérance. Le premier Salon de l'Enfance, en 1949, a réuni une floraison d'initiatives généreuses et a été une véritable inspiration pour beaucoup.

Notre époque d'intenses mutations est un autre de ces moments. Aussi les tentatives de réformes structurelles se multiplient-elles, avec plus ou moins de succès. Longtemps, le public y a été peu associé, alors qu'il est le premier intéressé. Des efforts ont été faits depuis lors, mais on peut estimer que la démarche reste nécessaire.

***

 

 
Buts de la Fondation :

 

L'information du public est l'un des buts principaux de la Fondation. Elle passe par la clarification, celle des doutes (quelle éducation voulons-nous ?), des problèmes qui angoissent (comment arrêter la dégradation du climat scolaire ?) ou des cris d'alarme qui s'abattent sur nous.

Quelle définition donnons-nous au progrès ? Quelle différence faire entre innovation et progrès ? Dès le début de la Fondation, le terme de progrès a été laissé vague à dessein. Chacun peut en avoir sa conception, ce sont les résultats qui parlent. D'autre part, une amélioration est généralement une nouveauté mais pas toujours, de même qu'une innovation peut être une tentative non probante. Il n'y a donc pas adéquation parfaite.

Education concerne ici les apprentissages et les formations proposés - ou imposés - aux enfants, aux adolescents et aux adultes de notre pays, que ce soit dans un cadre public ou privé.

***

Les moyens :

 

Des aides

Le Conseil d'administration de la Fondation décide de l'octroi de subventions à des personnes ou associations travaillant au progrès en éducation par des études ou des expériences

Un lieu de réflexion

La Fondation organise colloques et rencontres au sujet de problèmes d'éducation. Les dates, thèmes et programmes sont présentés dans la rubrique "Réalisations".

Un lieu de diffusion

Partant du constat qu'il existe de nombreuses initiatives de terrain dans le domaine de l'éducation, la Fondation vise à faire connaître au plus large public possible celles qui ont rencontré un succès.

***

Réalisations de la Fondation

 

Entre sa création et l'année 2005, les réalisations de la Fondation ont été les suivantes :

Colloques :

17 mars 1999, Institut de France :

"Le civisme et la morale dans notre enseignement"

3 octobre 2001, Bordeaux :

"Quelques remèdes à l'indiscipline ambiante à l'école ". 8 janvier 2003, Institut de France :

"Eduquer afin d'instruire"

4 au 7 juillet 2003, Bordeaux : Exposition - Rencontre. "Initiatives et perspectives en éducation".

- Participation au " Débat national sur l'avenir de l'école "

La Fondation pour le Progrès en Education a participé activement à ce débat et y a contribué par soixante pages de propositions portant sur onze des vingt deux thèmes envisagés.

- Participation télévisuelle.

La Présidente a été invitée à participer ès qualité à l'émission de FR3 - Aquitaine du 25 novembre 2004 portant sur l'école.

- Séances publiques de réflexion et d'information sur l'éducation

L'un de ses objectifs étant l'information et la participation du public quant à l'éducation dans notre pays, la Fondation a commencé à régionaliser son activité au début de 2005. Des réunions sur des thèmes d'actualité ont été organisées à Bordeaux.

1 - le 27 janvier 2005,

" Connaissance de la loi d'orientation ".

2 - le 4 mars 2005,

" Graines de paix à l'école : gestion des conflits par les élèves".

3 - le 21 avril 2005,

" Les rythmes scolaires".

Les programmes et les comptes rendus constituent une annexe de ce bulletin qui peut être obtenue sur demande.

***

Activités présentes

Le Vade-mecum et la Boîte à idées

Que recouvrent ces termes ?

C'est une des manières de servir l'éducation que la Fondation a développées. A coté des échanges entre professionnels et militants (les colloques), et des aides financières à des associations, la participation du public est l'un des axes prévus. Elle peut être orale, comme dans les séances publiques, ou écrites, que ce soit sur papier ou sur Internet.

Les progrès évoqués pourront porter sur tous les domaines éducatifs. Cependant, la didactique des disciplines, qui a ses compétences propres, trouvera des supports plus adaptés.

Les visées ci-dessus pourront s'exprimer de deux façons :

Un Vade-mecum, ainsi nommé à cause de sa concision, rassemblera des initiatives et des expériences ayant réussi, ou semblant devoir le faire, et dignes d'être connues. Des concepts intéressants, potentiellement utiles mais non encore réalisés, seront regroupés dans une Boîte à Idées.

Il faut noter que ce recensement ne vise pas à être nécessairement original. Nous ne diffusons pas que du nouveau. Le but est de faire connaître, et plusieurs voies peuvent être souhaitables. Les revues spécialisées ou les autorités Ministère ou Rectorats, publient dans leurs circuits propres telles ou telles bonnes pratiques. La Fondation, organe indépendant, peut décider de les reprendre et servir ainsi d'autres secteurs du public.

Pour que la recherche d'un progrès soit plus aisée, un classement, avec des mots-clés, sera présenté.

Ce classement sera publié en détail dans le numéro 2 de l'Alcyon et sur le site.

***

Fonctionnement

Vade-mecum des Progrès

Il repose sur des fiches d'information contenant les données suivantes :

-                     Thème général

-                     Domaine particulier

-                     Initiative rapportée

-                     Progrès envisagé ou réalisé

-                     Coordonnées de l'auteur

Les fiches proposées seront insérées au Vade-mecum après lecture par les membres du Conseil Scientifique.

Autant que possible, notre travail sera facilité par des envois dactylographiés (courrier ou Internet).

Boîte à idées

La Boîte à idées est la contrepartie virtuelle du Vade-mecum. Alors que ce dernier fait connaître des progrès réalisés (même si ce n'est qu'en un seul lieu), cette Boîte à idées donne l'occasion de diffuser et de discuter des propositions de progrès qui n'ont pas été mises en place sur le terrain. Rappelons que le Vade-mecum et la Boîte à idées ressortissent au même classement.

Format : une vision de progrès, n'aurait pas un développement suffisant sur une fiche. Cependant le texte devra être raisonnablement court (par exemple une demi page).

Chacune des contributions devra nous être communiquée avec votre nom et votre adresse. Si vous souhaitez qu'ils soient publiés, pour que vous puissiez être contacté, indiquez le.

Les deux seront disponibles à la fois sur le site et sur le bulletin.

Le progrès, qui est au coeur de notre démarche depuis le début est de plus en plus nécessaire et invoqué. L'avenir se bâtira par une conjonction entre nos besoins (qui ne sont qu'en partie nouveaux), le jaillissement des réponses qu'ils font naître et le réemploi de "recettes" ayant existé, ou existant localement, qu'il ne faut pas laisser en jachère.

Concernés directement ou non, nous sommes tous conscients de l'importance de l'éducation. Elle touche un quart de la vie durant les années les plus formatrices, et la suite dépend largement des réponses données. Nous ne sommes pas des décideurs. Cependant, nous avons tous notre mot à dire par diverses voies, même si ce n'est pas très facile.

Depuis la création de la Fondation, en 1997, une documentation sur notre enseignement a été rassemblée, pour servir l'objectif exprimé ci-dessus. Mais le site se veut avant tout interactif et c'est surtout le public qui alimentera nos rubriques.

Les projets, certes, ne manquent pas. Il s'agit de les diffuser, de manière accessible à tous. On espère ainsi donner confiance dans les possibilités de progrès.

lire le bulletin suivant : ALCYON N°2

retour à la page d'accueil