UN PROJET DE COLLEGE PIONNIER POUR LE CANTAL

Ce document n'est que la mise à plat d'un travail en cours, les grandes lignes d'un projet. Beaucoup de points sont encore à discuter avec les différents partenaires.

Considérons donc ceci comme une base de réflexions et de construction dont l'objectif est de créer
un collège différent , dans le Cantal. De fait l'innovation pédagogique ne doit pas être uniquement tourné vers un contexte urbain. Il doit aussi pouvoir répondre aux problématiques spécifiques liées à la ruralité.

Pourquoi Saint Martin Valmeroux ? Par opportunité un établissement en dur, le matériel pédagogique nécessaire, et des parents qui, face à l'urgence, sont prêts à réfléchir à l'acte d'apprendre.

Projet révolutionnaire ? Non ! Nous ne partons pas de rien mais d'un tout disséminé Lycées expérimentaux de St Nazaire, d'Oléron ou de Paris, écoles Freinet, pratiques des GRETA, projets pilotes existant déjà en collège ...

Ce que nous proposons n'est
qu'un prolongement des textes sur Le Collège de l'an 2000 . Nous voulons simplement aller plus loin, en gardant l'esprit

"Prendre en considération des élèves différents dans un collège pour tous . L'individualisation et la personnalisation de la prise en charge pédagogique et éducative proche des méthodes Freinet, peuvent permettre à chacun de se retrouver.

Diversifier les méthodes d'enseignement pour aiguiser, l'appétit d'apprendre et accompagner la conquête de l'autonomie . L'ensemble du projet est tourné vers cette priorité (lire: Projet pédagogique et Projet politique .)

Mieux vivre dans la maison collège, oui
En y intégrant :
·        La convivialité, qu'entraîne le changement des relations enseignants/enseignés.
·        Le rapport aux autres, qui ne s'appuie plus sur la compétition mais sur la place de chacun et l'utilité de tous au sein du groupe.
·        La participation des élèves aux choix de l'aménagement et de l'organisation de la structure.

Comme le montre le manifeste de Mme Pierrelée, Halte aux massacre des intelligences, pour une école capable de faire face , des centaines d'enseignants sont prêts à relever le défi contre l'immobilisme.

Ouvrir les élèves à une culture plurielle reconnaissant la leur comme telle, leur donner les moyens d'être mobile, d'avoir des ambitions pour eux-mêmes, de revaloriser l'acte d'apprendre, former des citoyens du monde, tels sont les enjeux que doit se donner ce
Collège pionnier .

On ne peut le penser qu'en reconsidérant la totalité du fonctionnement de l'institution, dans son fonctionnement pédagogique mais également dans sa politique, les deux enjeux étant étroitement liés.

Un projet pédagogique qui doit donner envie d'apprendre

Éclatement des classes et répartition des élèves en plusieurs groupes, suivant les notions abordées. Cela permet de travailler à dimensions variables, donc de diversifier les stimulations et d'éviter la notion de redoublement . Peutêtre certains élèves passerontils 5 ans au collège, mais ils n'y feront pas, pendant deux années consécutives, la même chose.

Cet éclatement des classes ne peut s'entendre qu'avec l'idée
d'une progression individualisée, au sein d'un projet commun.. On retrouve ici la dualité individu/groupe : comment chacun, en progressant, peutil faire avancer le groupe qui luimême portera l'individu ? Ce système permet pourtant d'éviter l'aspect monolithique de l'enseignement traditionnel, tous les élèves devant arriver au même niveau dans toutes les matières présupposé fatalement fallacieux. Le but est toujours, dans une dynamique de progression, d'éviter de faire subir à l'élève des heures de cours qui, pour lui, sont du chinois . Tout en se méfiant d'une caricaturisation de la construction du savoir unique et pyramidal. Certains élèves peuvent se sentir plus à l'aise dans le maniement d'éléments complexes, et par là même intégrer des éléments de base qu'ils n 'avaient jusque là pas réussi à intégrer.

Quels outils pour cette progression individualisée ?

- Les petits groupes de projet : partant d'une base commune, le grand groupe part d'une thématique, le conte par exemple, pour se subdiviser en groupes plus restreints correspondants aux acquis et aux objectifs d'apprentissage de chacun. On peut imaginer que les plus jeunes travaillent sur l'élaboration d'un conte travail d'écriture et de lecture - tandis que d'autres penchent sur l'anad'un texte, de son contexte ou de sa déclamation pour enfin se retrouver en
groupe initial, lors de la mise en commun.
- Le tutorat : chaque élève a un adulte membre de l'équipe éducative pour réfé luimême animateur d'un groupe d'évaluation (ce point est traité plus loin, cf. : "l'évaluation"). En plus de son rôle dans l'évaluation, le tuteur est le correspondant privilégié de l'institution envers les parents de cet élève.
- L'outil
informatique doit être une des bases de la progression individualisée permettant à l'élève de façon autonome, de consolider ses apprentissages. Ce qui n'exclut pas pour autant d'intégrer cette démarche dans un projet collectif.
-
Le C.D.I. doit être le poumon de l'établissement. Lieu ouvert, accueillant, il est l'espace privilégié. de la collecte d'informations, sous forme de supports multiples : livres, journaux, périodiques, encyclopédies, vidées, cassettes, logiciels, sites Internet, travaux d'élèves ...

Structure du fonctionnement pédagogique:

Le premier travail de l'équipe éducative sera, en partant des objectifs généraux du collège et des programmes officiels, d'établir une grille recoupant de manière tant horizontale que verticale, les notions et concepts à aborder au cours de l'année scolaire.

Pourquoi horizontale ? Il suffit de lire les programmes des différentes disciplines pour prendre conscience de la cohérence des savoirs transversaux. Ces savoirs transversaux sont la base de l'interdisciplinarité.

Donc pas de cours/matière de 55mn, mais des savoirs à acquérir, éclairés par divers champs disciplinaires. Si ces cours/matières peuvent avoir leur pertinence dans l'organisation d'un collège à gros effectif, ils ne correspondent plus à aucun impératif dans un petit collège rural, ni au rythme de l'enfant, ni à une cohérence des apprentissages, saucissonnés qu'ils sont, sans liens évidents et encore moins à une ouverture vers l'interdisciplinarité (travail de groupe animé par deux membres de l'équipe éducative).

Nous allions de l'Iliade à l'Odyssée, en passant par my parents have been in London et l'écoute de la petite musique de nuit ... Succession sans lien ni finalité ...

Alain, M.E.E.,
lycée expérimental de St Nazaire,
Acquisition des savoirs en collège ordinaire .

Cf. document joint une semaine de cours au collège pionnier .

L'évaluation :

Ce point essentiel doit être élaboré en collaboration Équipe éducative/parents/enfants. Il n'est pas évident pour les parents de comprendre que durant au moins les deux premières années de ce collège particulier, étant donné l'idée de progression individualisée, l'évaluation se doive d'être essentiellement formative, afin de permettre à l'enfant de situer ses acquis en fonction des objectifs donnés, pour se mettre enfin dans la peau d'un apprenant, plutôt que dans celle d'un nul en orthographe .

Ceci correspond bien à l'ambition de
l'Éducation à l'Orientation , permettant de valoriser l'élève sur ce qu'il sait, ce qu'il va savoir, plutôt que sur ce qu'il devrait savoir.

Ainsi, cette évaluation doit aussi passer par une reconnaissance des parents.
Dans le cadre de cette évaluation, l'ensemble des élèves est divisé en autant de groupes d'évaluation qu'il y a de M.E.E. Celuici devient alors le référent de chaque élève du groupe, ce dernier se réunissant à chaque fin de séquence d'une semaine.
L'objectif est de faciliter la tenue par l'élève, de son livret de compétence outil indispensable d'une autoévaluation pour pouvoir se projeter efficacement dans les prochaines séquences.

La notion de groupe évite la relation duelle habituelle dans les situations d'évaluation courantes, souvent mal vécues par les protagonistes.

L'Éducation à l'Orientation :

Dans ce type de fonctionnement, l'E.A.O. est complètement intégrée aux apprentissages : visite d'entreprises, d'établissements scolaires, rencontres avec des professionnels, connaissances des métiers, des secteurs économiques, des formations, peuvent intervenir en bonne intelligence avec les thématiques abordées lors des ateliers.
Le travail en situation d'autonomie, par groupes de dimensions variables, l'ouverture de la structure vers l'extérieur, doivent permettre à l'élève de s'adapter aux options qui s'offriront à lui au sortir du collège.
Le mode d'évaluation, le rapport adultes/enfants doivent contribuer à une meilleurs connaissance de l'élève par luimême.
Dans le cadre de la M.G.I. il est même envisageable pour un élève d'effectuer des stages en entreprises, sans que cela n'affecte sa progression dans les apprentissages.

L'Éducation à la citoyenneté : (ce point sera plus particulièrement développé dans le cadre de la politique de l'établissement )_

L'Éducation à la santé :

Elle peut faire l'objet d'un thème, d'une séquence, avec intervention d'une compétence extérieure. Elle peut aussi s'effectuer de façon concomitante avec l'établissement d'appui à partir d'un projet commun.
Elle est surtout présente au quotidien par le souci qu'en ont les adultes référents.

La liaison CM26ième

Elle doit s'élargir à une liaison primaire/collège, dans le cadre de projets, d'outils et de réflexions communs.

Comment faire avec si peu d'élèves, pour qu'il y est stimulation ?

L'éclatement des classes permet des travaux au sein de groupes de compositions diverses.
L'utilisation du multimédia permet à l'élève de se confronter avec des sources extérieures et diversifiées.
L'individualisation de la progression permet de se donner des objectifs réalisables et donc stimulants.
L'intervention extérieure sensibilise à de nouveaux horizons.

Ouverture de la structure sur l'extérieur

       

Accueil de groupes d'élèves d'autres collèges.
Par l'accueil:        Accueil de personnalités témoins d'un métier,
        d'une histoire, d'une expérience individuelle.

                avec le primaire.
Par les échanges                avec l'étranger
        par l'entremise des concours, d'épreuves sportives.
       
        visites1rencontres au musée, au concert,
        en entreprises.
Par les sorties.        en Éducation Physique et Sportive et Technologie,
        qui s'effectueraient dans l'établissement d'appui.
        -        Stages divers (entreprises, étranger
        -        Voyages en France et à l'étranger

Un projet politique d'établissement
basé sur plus de démocratie, plus de responsabilisation

L'idée de départ est de favoriser l'émergence d'une plus grande démocratie dans l'école. Ceci afin de permettre à l'élève de s'approprier son lieu d'apprentissage, de prendre des responsabilités et ainsi se former à la citoyenneté.

Plusieurs points doivent être posés au sein de l'institution :
-        le règlement intérieur doit être mis en place avec l'ensemble de ses usagers : Équipe éducative, élèves, parents.
-        Les prises de décisions : sont alléguées à l'équipe éducative, l'équipe éducative/les élèves, l'ensemble des usagers, parents compris ?
-        Quelle est la réelle place des parents au sein de l'institution ?
- La participation des élèves au fonctionnement de l'établissement : la possibilité pour un élève d'être responsable de la gestion du matériel d'arts plastiques pendant un temps donné, de pouvoir taper sur l'ordinateur pour rédiger un compterendu de réunion, de participer au choix d'achats entre un écran de projection et un trampoest une formation in situ, du citoyen qu'il deviendra plus tard.

Dans ce cas, comme souvent en pédagogie, le chemin est plus formateur que le but.

Autour de l'écran et du trampoline, se construit la discussion du groupe, l'argumentation, la prise de parole, la mise en place d'un consensus, son acceptation, ceci dans une recherche portant sur l'intérêt collectif, et non plus seulement individuel.
. Afin de rendre effective la place des élèves dans la gestion de l'établissement, il y aura chaque semaine un temps dévolu à la réunion d'un
groupe de discussion paritaire , dont le premier travail sera de réfléchir à la forme et au contenu de cet espacetemps.
. Il faut
inscrire ce collège dans la cité, l'extérioriser dans son environnement local, régional, en couvrant divers domaines : l'environnement, la patrimoine, mais également la géographie humaine. Plusieurs chefs d'entreprises, responsables associatifs, acteurs sociaux se disent prêts à s'investir à nos côtés dans cette tâche.

Publie, personnel et financement

Quel E.P.L.E ?

Le
collège pionnier devient une antenne d'un collège dit d'appui Mauriac ? St Cernin ?
Il garde son
autonomie pédagogique et politique. Le budget est alloué par le ministère : les aspects financiers passent devant le conseil d'administration du collège d'appui représentation du collège pionnier au C.A.
En ce qui concerne l'internat ou mieux, un foyer d'accueil, cela doit se réfléchir dans un deuxième temps : comment accueillir des élèves intéressés par cette approche pédagogique et dont l'habitation est trop éloignée ?

Quels élèves ?

Les critères sont a priori les mêmes que ceux de n'importe quel autre collège, sauf la notion de secteur. tout élève admis en 6ème peut y venir, mais si lui ou ses parents ne le souhaitent pas, il est inscrit d'office par sectorisation au collège d'appui. Inversement, si un élève/parent hors secteur, par choix pédagogique, désire s'y inscrire, cela lui est possible.
En résumé, élèves ou parents qui s'inscrivent au collège pionnier doivent le faire par choix, qu'il soit pédagogique, de proximité ...
Tout élève dont la C.C.S.D. ou la C.C.P.E. a conseillé un établissement spécialisé ne peut être inscrit. En effet si le collège a pour but de faire évoluer l'élève tel qu'il est, avec ses difficultés, ses blocages, son comportement, il n'est en aucun cas une structure thérapeutique.
Peuton cependant envisager une prise en charge spécifique d'un certain type d'élève présentant des difficultés scolaires ne relevant pas d'une structure spécialisée, mais ne trouvant pas leur compte dans un collège ordinaire par exemple des problèmes de dyslexie ? Cela reste à débattre .

Quel personnel ?

Le statut . Personnel de l'éducation nationale basé sur le volontariat, détaché de leur poste d'origine, coopté par l'équipe éducative et coopté par le ministère (cf. le M.E.E du Lycée Expérimental de St Nazaire).
Fonctionnement général

L'idée d'une plus grande démocratie passe par l'abandon de celle d'une hiérarchie au sein de la structure. Par contre les spécificités liées aux individus, doivent amener une cohérence dans le fonctionnement.
L'équipe éducative doit couvrir l'ensemble des savoirs indispensables au collège, voir plus, et devra également prendre en charge une grande partie de l'administratif courant: accueil, secrétariat, réunions diverses ...
Si l'E.P.S. et la Technologie sont assurés par le collège d'appui, il faudra au minimum, pour 30 à 60 élèves, 5 à 6 pôles de connaissances, requérant des compétences spécifiques.
Cidessous un schéma réducteur à soumettre et à discuter dans le cadre de l'équipe éducative       
Les Sciences                (l spécialiste)
        Lettres et langues                ( 2 spécialistes)
        Les Arts et technologie                ( 1 spécialiste)
        Les Sciences humaines                (1 spécialiste)
        Coordination et administration                (1 MEE de référence)

Le personnel nonenseignant est composé d'un cuisinier et d'un A. T. O. S. pour assurer, entre autres, la cantine.

La notion d'équipe éducative prend ici tout son sens : la diversité des expériences et des personnalités de chaque membre ce qui fait toute sa richesse, doit aussi permettre la cohésion du groupe. Chacun est à la fois formateur et éducateur et vise par ses pratiques et sa réflexion à stimuler l'élève et l'institution.

Son implication ne peut donc se cantonner à sa seule discipline d'enseignement.

Ceci explique que ces postes ne peuvent être tenus que par des volontaires cooptés.
Tout le temps, je transmet des savoirs, tout le temps j'en acquiers. Je suis un pédagogue, un généraliste et un éducateur, à la fois en activité et en formation continue.

Gaby CohnBendit
M.E.E. du lycée expérimental de St Nazaire

Évaluation de la structure

Qui dit innovation, expérimentations, dit évidemment évaluation. Partant de l'idée d'un projet d'établissement triennal, on pourrait envisager une cellule d'évaluation suivant le projet pendant les trois premières années.
Cette cellule comprendrait d'une part des personnalités compétentes connues et reconnues pour leurs travaux en recherches psychologiques, sociologiques, pédagogiques, pourquoi pas philosophiques, et d'autre part des personnes émanant de l'éducation nationale : inspecteurs, enseignants, chefs d'établissements ...
Le mode d'évaluation et ses critères seraient à définir conjointement par la cellule d'évaluation et l'équipe éducative( ce type d'évaluation a eu lieu les trois premières années au Lycée expérimental de St Nazaire).

Collège pionnier = Recherche-action

Un tel établissement se doit d'être un centre de réflexion et formation.
D'abord de manière interne, par les échanges existant
au sein de l'équipe éducative, mais également tourné vers l'extérieur.
En pleine Rechercheaction, il peut impulser des groupes d'échange et de réflexion avec d'autres établissements, sur des thèmes divers tels que l'évaluation, les T.I.C.E., l'interdisciplinarité, 'individualisation, la remédiation.
D'autres groupes que nous travaillent à l'élaboration d'un autre collège, comme à Nantes, par exemple, où un projet similaire se constitue. Créons ensemble un réseau de collèges expérimentaux en France, reliés à d'autres expériences en Europe.

Conclusions

L'éducation est synonyme de prise de risque, l'innovation est synonyme de prise de risque. Mais n'estelle pas la seule alternative à l'immobilisme ? Le tout est de mesurer, de cadrer cette prise de risque dans une remise en question permanente.

Ce projet de départ offre un cadre aux innovations pédagogiques:
Il y a de fortes chances pour que d'ici quelques années, des collèges expérimentaux fleurissent un peu partout en France. Nous ne sommes pas confrontés aux mêmes problèmes que dans les grands centres urbains (établissements surchargés, incivilités ... ), mais ne nions pas les nôtres violence de l'adolescent retournée sur luimême, isolement culturel, difficultés de se situer ailleurs que dans sa culture d'origine ... Ne soyons pas en reste mais au contraire allons de l'avant, aux travers de nos spécificités.

Aujourd'hui, un collège ferme positivons cette fermeture ! Il y a des locaux adaptés, le matériel pédagogique nécessaire, des volontés humaines : parents, enseignants, professionnels . Pourquoi ne pas utiliser ces ressources ? Devant la situation difficile du Cantal, n'estil pas temps de penser autrement l'éducation ?

. Collèges multipolaires, collèges pionniers, doivent être des réponses conjointes et complémentaires dans la volonté de donner à tous les élèves un enseignement de qualité, une éducation leur permettant de s'insérer dans un monde en perpétuel mouvement.
        Quel terme employer ?
Collège expérimental ?
Un terme qui fait peur: Je ne veux pas que mon enfant serve de cobaye!
Collège libertaire ?
Un terme trop marqué politiquement: Encore des anciens soixantehuitards !
Collège différent ?
Différent de quoi ? Des collèges traditionnels euxmêmes sont différents entre eux !
Collège pionnier ? Terme employé par Mme Pierrelée, principale de colège dans son manifeste, nous paraît actuellement le plus approprié, le moins connoté.

Exemple de ce que pourrait être une semaine au collège...

Ateliers des deux premières heures de la journée:

Un thème ou une problématique permettant d'acquérir des savoirs et savoir-faire dans plusieurs champs disciplinaires. L'atelier est animé par deux M.E.E.
- Atelier Lettres et langues , niveau 6è, 5è, thème : "les comptines", analyse comparée français, anglais.
- Atelier Arts et sciences , niveau 4è,3è, thème . Architecture et trigonométrie , implications du triangle dans la construction, histoire des matériaux associés à ces pratiques, trigonométrie, expérimentations théoriques et pratiques.
- Atelier Géo et SVT , pour tous, thème: Alimentation et agriculture , rapport climat/agriculture/alimentation, observations et études des aliments de bases, transformation/nourriture/santé, agriculture traditionnelle dans le monde.
Comment apprendre , réfléchir sur les manières d'apprendre, expérimenter plusieurs pistes, comparer les modes de fonctionnements.
Lecture à hautes voix , temps de lecture privilégié abordant la psalmodie, la déclamation, la mélopée ...
Remueméninges , travail de logique, d'analyse, de synthèse à l'aide d'autres outils (situations pratiques, problèmes immédiats ... ).
Travaux individuels , permettant aux élèves de revoir leurs bases, d'exercer leurs savoir- d'effectuer des recherches ou des exercices rencontrés lors d'ateliers.
Activités artistiques , stimulant la créativité en s'ouvrant sur un champ de références artistiques tant dans le domaine des arts plastiques que ceux du théâtre, de la musique ou de la danse.

Un collège pour acquérir quoi ?

Des savoirs : Connaissances minimum communes à tous les élèves de collège et permettant de parler d'une culture commune à tout citoyen.
Des savoir-faire : Permettant d'intégrer, d'analyser, de critiquer, de retranscrire, voire de produire des connaissances.
Un savoir être Pouvoir se reconnaître en tant qu'individu à part entière et en même temps appartenant à un groupe, introduisant ainsi à la Citoyenneté.

C'est à ce prix que l'élève pourra s'adapter d'une façon dynamique dans sa poursuite d'études et dans son insertion professionnelle.

retour au menu documentation générale