CHARTE PEDAGOGIQUE E.C.E.
Propositions


La Charte pédagogique énonce les modalités de mise en œuvre de nos principes éducatifs.

1 - Engagement - contrat pédagogique
-        L'équipe est collectivement responsable du projet pédagogique ce qui implique la responsabilité individuelle des membres, le respect du projet, de l'organisation et du fonctionnement établis par l'équipe.
-        La responsabilité collective entraîne un partage des pouvoirs et des devoirs. L'équipe rend compte de son travail (en particulier aux parents) et met au point un système d'évaluation du développement et des connaissances des élèves, en cohérence avec ses principes éducatifs.
-        Des entretiens individuels (2/3 fois l'an pour chaque famille),permettent d'établir un bilan et de suivre l'évolution des élèves.
-        Un dialogue doit être instauré au sein de l'équipe élargie qui comprend les co- éducateurs (parents, intervenants extérieurs), les associations, élus… au niveau du quartier, du village…
-        La mixité sociale doit être recherchée dans tous les cas de figure. L'hétérogénéité des groupes doit exister dans la majeure partie de la semaine scolaire.
-        La préparation aux examens nationaux s'effectue par une démarche qui tient compte des processus d'apprentissage et de construction des savoirs.
-        L'engagement des élèves dans leurs apprentissages est un objectif essentiel. L'auto- évaluation assistée se substitue aux sanctions positives et/ou négatives utilisées comme stimulants. Émulation et entraide se substituent à la compétition.
-        Les apprentissages durables s'opèrent dans des situations fonctionnelles qui mobilisent la curiosité, la créativité, le goût du jeu et du défi cognitif.
-        La pédagogie du projet réunit les conditions de fonctionnalité qui engendrent la promotion collective du groupe et le développement individuel par l'apport de chacun et l'enrichissement mutuel. Elle s'accompagne obligatoirement d'activités réflexives, de formalisation de théorisation.
-        Pour chaque élève, il importe de prendre en compte les savoirs antérieurs liés à la culture, familiale, ethnique, sociale, de déconstruire les représentations et d'opérer les consolidations et entraînements nécessaires. Les groupes d'aide, de soutien et de niveau sont des dispositifs prévus à cet effet.
-        L' ouverture sur le Monde, sur l'environnement physique et humain est source d'interrogations et, partant, de projets collectifs aboutissant sur une production sociale.
-        La co-gestion (coopérative, conseils d'école, conseils d'enfants…) est le mode d'organisation, de régulation de la vie du groupe (classe, école…). C'est dans ce cadre que les élèves participent à la vie citoyenne et, par là, font l'apprentissage de la citoyenneté.

2 - Ressources pour une école créatrice d'humanité
il s'agit de pratiques mises au point et validées

-        Direction collégiale : une forme de responsabilité collective
-        Formation : stage d'équipe en IUFM
-        auto-formation (analyse des démarches, théorisation des pratiques) recherche-action en relation avec l'INRP, l'Université…
-        inspection d'équipe basée sur le projet conçue comme aide et évaluation (cf Vitruve, toutes les écoles primaires des Hautes Alpes…)
-        Co-éducation : forme aboutie du dialogue avec les partenaires
-        Organisation de la scolarité effective en cycles au primaire (maternelle, élémentaire):
o        cycle 1 - cycle 2 - cycle 3. Les classes multi-âges comme mode fructueux de mise en place des cycles.
-        Au collège tutorat-groupes de projet, de soutien, de niveau-transdisciplinarité-programmes noyaux qui permettent de placer les jeunes dans des groupes d'apprentissage, de projet, d'ancrage- cycles.
-        Démarches : tâtonnement expérimental (cf Freinet), expérimentation (cf La main à la pâte), analyse de l'erreur (cf Stella Baruk…), constructivisme (cf Giordan et Astolfi), auto-socio-construction (cf GFEN), pédagogie institutionnelle (cf Oury, Lobrot), lecture experte (cf AFL), chefs-d'œuvre, à la fois démarche et évaluation (cf Pepinster…), pédagogie du projet et production sociale, culturelle environnementale…
-        liste non limitative.

-        Outils pédagogiques et usage :
o        B.T et techniques Freinet - usage des BCD/CDI, libre circulation des élèves, en cohérence avec la pédagogie du projet (Theo Prat AFL)
o        Logiciels d'entraînement à la lecture, intégrés au processus de lecture experte (AFL -ELSA -ELMO IDEOGRAFIX)
o        Maîtrise des outils audio-visuels et informatiques (par la production C.A.V.)
o        Échanges de savoirs (cf Héber-Suffrin) et arbre de connaissances (cf Lévy)

-        Pratiques démocratiques et citoyenneté :
o        coopérative, conseils d'enfants, conseils d'école, radio interne, journaux en circuit court, journaux d'opinion, hall d'information,(cf."Vivre à l'école en citoyens")
o        formation d'élèves médiateurs (cf Bonnafé-Schmidt, Babeth Diaz, Brigitte Liatard)

-        Construction de l'identité : cahier de vie (Théo-Prat de l'AFL), histoires de vie
-        Contribution de l'innovation à la formation des maîtres ( accueil d'étudiants, stages).


Mars 2001                       

retour à la page précédente