CHANGER L'ÉCOLE

C'est d'abord la refonder, redéfinir ses finalités éthiques, politiques : en démocratie, cela implique que soit ouvert un grand débat national sur cette refondation. Pas simplement une de ces grands-messes qui n'aboutissent qu'à des formules d'autant plus "consensuelles" qu'elles sont plus vagues, chacun y mettant le sens qu'il veut. Mais un débat approfondi, prolongé, d'abord multiple au niveau local, pour créer une dynamique qui aboutira progressivement à un véritable débat national et citoyen.

Un tel débat ne peut partir de rien : il ne suffit pas de réunir des enseignants, des parents, des élèves, des travailleurs sociaux, des politiques, etc. et de leur demander de refonder l'Ecole. Cela suppose une réflexion préalable au moins de la part des personnes qui prendront l'initiative de réunir ces citoyens. C'est pour nourrir cette réflexion que nous proposons un certain nombre de textes sur ce site : il ne s'agit pas d'articles de foi, mais de textes à discuter. C'est pourquoi, nous enrichirons progressivement ces pages des réactions qui nous parviendront.

Les finalités doivent être traduites ensuite en termes d'
objectifs ; ceux-ci ne peuvent être définis sans tenir compte des réalités : réalités sociales, économiques, financières, sociologiques… Réalités individuelles, physiologiques, psychologiques… Ces réalités, il faut les connaître autrement qu'à travers les "on-dit…", les "je crois que…" : sans prétendre faire un inventaire exhaustif et définitif de ces réalités qui, par définition sont mouvantes, on peut essayer d'en avoir une approche suffisante pour éviter les plus graves erreurs : pouvons-nous apporter notre contribution à cette connaissance -

Les objectifs tracés
au moins dans leurs grandes lignes il faudra faire l'inventaire des moyens : moyens structurels les mieux adaptés, moyens pédagogiques Les expériences ne manquent pas, encore faut-il les connaître. Là encore, nous voudrions que ces pages contribuent à les faire connaître aussi bien aux non-enseignants qu'aux enseignants.

Ces pages se construiront peu à peu, grâce à vos apports : vous pourrez nous envoyer vos réflexions, vos témoignages, vos questions, de préférence en textes au format rtf joints à un courrier électronique à : assoreveil@wanadoo.fr


Dans un premier temps, nous proposons des textes sur les thèmes suivants :
·        repenser les finalités éthiques/politiques de l'ECOLE
·        recruter et former des enseignants
·        respecter les rythmes biologiques des enfants et des jeunes
·        NTIC, EAO, Internet, Enseignement à distance : langues d'Esope, le pour et le contre.
·        Et si on imaginait d'autres structures pour l'Ecole -
·        Pour ouvrir un débat : pour ou contre le Collège unique -
·        "Une éducation solidaire pour une société démocratique ; une éducation démocratique pour une société solidaire" : un texte de Bernard CHARLOT
·        Pour une économie humaine : le manifeste de Jacques Généreux
·        Ivan Illich, un penseur de l'avenir, par JP Dupuy.
        Pour sortir de l'économisme, un livre co-édité par la revue Transversalles
·        Faisons un rêve, réflexions sur notre Ecole par Claude LEROY, neuro-psychiatre et anthropologue et Nathalie Alessandrini, Présidente de la FCPE 78
·        De l'école libératrice à l'école libérale : Réflexions sur les nouvelles instructions en éducation civique par Jean-François VINCENT
·        Un débat public sur l'école : pourquoi et pour quoi ? Un texte de Jean-François VINCENT
·        Novembre 2002 : "le temps de la contre-réforme", un texte de François DUBET.
·        Pour aider au débat : dépasser l'effet génération, un texte de Jacques GEORGE, août 2003
·        Face à la montée de la violence : Une école sanctuaire ? Un texte de Pierre BADIOU, juillet 2003.
·        Evaluer : une action qui n'est pas innocente ! Usage et abus de l'évaluation : pour poser le débat, quelques textes :
·                * l'évaluationnite : le malheur de l'Ecole - par Pierre Frackowiak, IEN à Douai


Petit à petit, cette liste s'enrichira avec l'aide de chacun pour le bien de tous.




retour à la page d'accueil