Le moment est maintenant venu de réaliser les promesses de la démocratie  ; le moment est venu d’émerger des vallées obscures et désolées de la ségrégation pour fouler le sentier ensoleillé de la justice raciale  ; le moment est venu de tirer notre nation des sables mouvants de l’injustice (…) pour la hisser sur le roc solide de la fraternité  ; le moment est venu de réaliser la justice pour tous (…) et… qu’advienne un automne vivifiant de liberté et d’égalité. 

in Je fais un rêve MLK 28 août 1963


Et si chaque jour d’homme…

A MLK

Et si chaque jour d’homme
Valait la peine de ce rêve…
Je marche dans mes racines
A l’orée de ma propre forêt
Marqué par le timbre de votre voix
Je marche du pas tranquille de l’ours
Mais avec la rage et l’impatience
D’une renaissance à accomplir, d’une course

Et si chaque peur d’homme
Valait la peine de ce rêve…
Je nous sais deux
Quand je nous voudrais cent
Je nous sais lutins
Quand je nous voudrais géants
Et pourtant je vois en vos pas perdus dans la nuit
Le tâtonnement obscur de mes pas trop lents…
… vers la lumière.

Yves Béal, inédit
écrit le 17/01/01 à St Genis Laval
pour le lancement du projet
si on s’la jouait fraternel 

retour à la page précédente